Muffin

12 décembre 2007

Un hilton c'est un hotel, et Paris Hilton bah... c'est une pute

J'ai fumé clopes sur clopes en m'écoutant Serafin toute la soirée mais j'ai enfin finis ce putain d'essay! Bon j'ai dépassé de 150 mots donc je vais surement devoir me replonger dedans et couper quelques trucs... Mais ce n'est plus que fignolage!

LIBERTE! ou pas... J'ai encore 2000 mots à pondre avant lundi, et j'le sens pas du tout.

Histoire de pas perdre le moral et sauter de ma fenêtre (de toute façon ça ne servirait pas à grand chose, j'suis au premier étage...) je m'accroche à quelques petits plaisirs que la vie m'offre:
- Fatal Bazooka
- Mes clopes
- La soirée qui m'attend demain soir avec diner payé par mon bar, puis vin gratuit, puis dernière soirée étudiante. Autant dire que je vais rentrer chez moi (si je rentre yek yek) en tappant dans les murs, croyant que je m'appelle Martine et que je sais voler.
- A rebosser au club, histoire de re-profiter des entrées gratuites même si ces connards d'étudiants seront tous rentrés chez eux à danser la bamboula, laissant les pleupleus de Canterbury et leur bide à bierre, qui ont le cerveau vidé à cause du foot, et qui s'habillent en Gio Goi et se croient sexy. Bon j'avoue, la seule chose qui me motive c'est la staff party du 1er avec Open Bar. Oui oui oui j'ai bien dis open bar, ce qui veut dire quadruples vodka-red bulls, des bouteilles d'aftershock, apple sourz, tequila et schnapps divers et variés qui vont défiler, et de la musique de merde mega cheese Anglais (TAKE THAAAAAAAAAAAT! SPICE GIIIIRLS! et
n'oublions pas les fameuses GIRLS ALOUD!)

Et là vous devez vous dire que je suis quand même une putain d'alcoolique. Z'avez pas tort.

- New York, même si je réalise de plus en plus qu'au final je n'aurais AUCUNE thunes à dépenser la bas vu la vitesse à laquelle je les dépenses.

A part ça j'ai mal au cou. Ma chambre pue la clope alors que je suis dans une maison non fumeur. Je dois me lever tot demain car c'est programme chargé avant la soirée de la mort qui tue. Déjà me faire relativement présentable ce qui veut dire méga épilation de la mort qui tue (je souffre d'avance), soin des cheveux, gommage, crèmes diverses et variées, lisser les cheveux même si après une courte expédition dehors ils ressembleront à la coiffure de Simon des Klaxons ou Hermione Granger (s'il fait humide) en plus court. Apres des formalités plus chiantes les unes que les autres (vive la papperasse!) m'attendent. Puis relaxation au ciné devant un film qui va me décevoir étant donné qu'il est adapté d'un de mes livres préférés, j'ai nommé "The Northern Lights" de Pullman. Bien sûr, en tant que bonne adaptation, ils ont coupé la moitié du bouquin dont toute l'intrigue sur la religion qui est en fait l'élément principal de l'histoire. Youhou!

Re-à part ça bah... rien.

Allez on a parlé des Klaxons, alors bienvenue au pays des couleurs flashs, des "houhouhouhouhouhouhouhouhou haaaaa", des coiffures bizarres, des skinny jeans, un peu d'électro, beaucoup trop de pillules (et pas que des vitamines), des yeux ouverts tels des hiboux, des chorégraphies bizarres, et des yeux qui crachent du vert.

Et hop! photo:


171970


EDIT: quelques mots clés parce que j'avoue avoir bien rigolé:

- Redisigner un canapé ancien. J'ai une tête à savoir redisigner un canapé ancien? J'ai même pas de canapé ancien! Le mien il est bleu en sky et engouffré sous les fringues de mes colocs.

- Lesbiennes dans une baignoire en chaussure. Les fantasmes de certaines personnes sont plutôt douteux.

- Gilet moche. Qui chercherait un gilet moche? A priori si tu cherches un gilet il doit quand même être à ton goût non?

Posté par Ludes à 03:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]


06 décembre 2007

Fucking posers

l_35fa7a1ce9200820c7a3f354a873af29

Ouai ouai j'avoue tout, j'ai un peu foiré mon grand retour mais il faut dire aussi qu'il ne s'est plutot rien passé dans ma vie. Mais enfin, houra, la lose m'a encore rattrapé, je vais donc vous conter mon histoire.
Plantons le décor: Dan et B2K (je ne dévoilerai pas son vrai nom parce que vous allez vous dire c'est quoi ce nom a la mord-moi l'noeud, et puis de toute façon il ressemble aux B2K) sont meilleurs amis. Dan est en cours avec moi, il louche un peu, il est bien trop petit, il kiffe la drum'n'bass à donf' (oui oui), et accessoirement c'est un allumeur. B2K... bah il ressemble aux B2K, et il est lui aussi bien trop petit.
Bref, Dan a flirté, j'ai flirté, et en tant que grand joueur, il s'est arrêté là. Mais en tant que grande desespérée, en manque depuis 3 mois, je le considère en tant que proie potentielle, et ne peux m'empecher de le trouver cute, et... en fait c'est à peu près tout. Vendredi dernier, après une soirée plutôt bien arrosée, je fais la route avec B2K, il tente, me sors que je suis la plus belle (genre, j'étais déchirée, je sortais du boulot, mes cheveux ressemblaient plus à une choucroute qu'à des cheveux, mon maquillage avait coulé, et je devais puer la trans'). Etant donné que j'ai déjà fais mes erreurs, je refuse, même si intérieurement une petite voix crie: "SEEEEEEEEXE". On part quand même chez lui car il y a une sorte de house party. On rentre dans une des chambres où ils sont tous regroupés. Ils sont tous complètements déchirés pour cause de ligne sur ligne. Dan est là. Je pars dans la cuisine pour être au calme, téléphone à la main. B2K me suit, et continue à flirter malgré la tractopelle que je lui ai faite bouffer sur la route. Et là c'est le drame: Dan arrive dans la cuisine, alors que B2K me réchauffe les mains (ceci n'est pas une métaphore). J'ai vu sa tête se décomposer et se casse. B2K le suit et ca commence à gueuler. J'avoue que je jubilais intérieurement. Plus tard il s'est avéré que B2K a eu une sorte de trou de mémoire de ce que je lui ai sortis sur la route. Ce qui veut dire qu'au lieu d'être humilié une fois, il se sera bouffé deux rateaux dans la gueule, par la même personne, dans la même soirée. Hum.
Le problème c'est qu'en fait, Dan va prendre sa revenche. Il a crut que j'essayais de me chopper son meilleur ami, il a tenté avec ma meilleure amie plus tard. Heureusement que c'était pendant Pendulum live, et pas une soirée pourrie, sinon j'aurai fait du drama! Au lieu de ça, j'ai continué à danser en gardant la tête haute, même si intérieurement, j'avais les boules, et j'avais l'image de moi mangeant une tractopelle à la cuillère. Mais bon c'est là qu'on reconnait les bons DJs hein!
Bref au final je suis toujours seule, en manque, et je n'ai même plus de thunes pour sortir et noyer mes déboirs amoureux dans l'alcool.

Sinon à part ça, histoire de me plonger dans le désespoir jusqu'au bout, je me suis regardé le My Super Sweet 16 méga Ice Cream. La conasse ne s'habille qu'en Ice Cream, mais elle arrive quand même à nous faire un caca nerveux parce qu'il n'y a pas une rampe de skate dans la salle, alors que putain Pharrell vient lui souhaiter joyeux anniversaire en personne. PHARRELL PUTAIN!
Je m'en fous, je vais à New York en mars, et je vais dévaliser la boutique Ice Cream. Même si je me retrouve à découvert de 1000€ je m'en fous, je veux du Ice Cream et j'en aurais! Bon à vrai dire je me retrouverai surement avec une casquette et un découvert plus grand que l'Amérique vu le prix des fringues, mais au moins je l'aurai!

Et puis j'ai fais des rêves bizarres avec Dave Grohl qui se remplit de lessive pour empêcher les Kasabian de colorer les gens en les embrassant. Je suis insomniaque, et je devrais bosser plus.

Posté par Ludes à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 novembre 2007

J'ai tout redesigné, c'est coloré, ça fait mal aux yeux, c'est fait exprès et c'est QUE POUR FAIRE CHIER!
+ Les anciennes notes sont cachées.
= Mon grand retour est officiel.

Posté par Ludes à 05:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Put your hands in the aiiiiiiiiiiiiiiiir!

l_fde396e91985b26731998ba89cc51d8c

HAN! (ça va être le moment je m'excite toute seule pour un truc à la con) mais le mec de Partyshank, en plus d'avoir une superbe casquette de la mort qui tue (rien que ça), il a aussi mes Converses... MES Converses, même couleur, même état (c'est à dire relativement inmettable, surtout devant sa mère. Les mamans ont toujours tendance à criser pour ce genre de petits détails genre une chaussure mi-tissu, mi-trou).
Bref Partyshank a la classe, Partyshank ils sont moches (même si je suis secrètement amoureuse de monsieur j'ai un pull Mickey qui tue sa race), mais c'est des dieux de l'électro-playschool. Ils doivent aussi être les seuls et uniques. Et ils doivent aussi surement être des mega geeks, étant donné qu'ils traffiquent des jeux playschools qui t'aident à apprendre l'alphabet ou les bruits d'animaux pour faire de la musique.
J'me souviens encore de la seule et unique fois où je les ai vu, à un 'underage gig'. Y'avait des mômes indie mega staïlé de la mort genre pantalon beetle-juice skin avec des Converses qui buvaient du coca, ou alors j'ai 14 ans mais je suis lesbienne et je l'affiche en tripatouillant les seins de ma partenaire, affallée sur un canapé. Oui, c'était glauque. Ne parlons surtout pas des groupes qui sont passés avant les DIEUX. Sur les 4 ou 5 il n'y en a qu'un qui tenait la route, le chanteur avait une magnifique casquette. A croire que les casquettes font le talent.
Bref on devait être une vingtaine de loseurs dans la salle. Je les surkiffait à cause de la casquette de l'un, et du pull méga kitch de l'autre: gris avec des chats! HAHA! Le genre de truc que j'ai du porté à 6 ans, avec un caleçon bleu la petite sireine. Au bout de dix secondes, la salle tremblait tellement les gens sautaient (ou peut-être juste moi, ca ne m'étonnerai pas).
Partyshank c'est la vie.

A part ça mon amour pour Dave Grohl ne fait que grandir. Je joins les groupes les plus cons sur Facebook du moment que son nom est mentionné.
- Je m'appelle Alexia, j'ai 20 ans, et je suis amoureuse de Dave Grohl.
Vous croyez qu'il y a des associations genre 'je surkiffe des mega loseurs moches' anonymes? Ca m'aiderait parce qu'entre Mike Skinner, Dave Grohl et Adam Green, je crois avoir tous les critères requis.

Sinon ma vie va de pathétisme en pathétisme, et j'en ai ris pendant 40 minutes mercredi à 4h du mat' (tout ceci est parfaitement vrai, point d'ironie et point de grossissement). Et en plus d'éviter d'avaler une boite d'antidepresseur, de se foutre dans une baignoire et s'ouvrir les veines, ca fait travailler les abdos. En fait Lorie avait raison avec sa Positive Attitioude. Dur...

Hopla trop de Partyshank ne tue pas Partyshank:

l_da2d5e13b01ba2dc03094e25d4b2a1e1

Et comme ils le disent si bien dans leurs mixes: "double you double you double you dot myspace dot com forward slash partyshank"

Posté par Ludes à 04:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2007

Dave Grohl t'es trop fort tu veux être président?

Avec un bon lavage de cerveau comme MTV sait nous les faire, j'avoue vouloir l'adopter. Dave Grohl en animal de compagnie, ça doit pas être de tout repos, mais ça oit aussi être bien fun! Et en bonne consommatrice, je n'écoute quasimment plus que les Foo Fighters. En mauvaise consommatrice, j'ai téléchargé les albums que j'avais il fut un temps. J'me souviens avoir eu l'occasion de les voir a Rock en Seine, et que j'étais partie parce que le son était pourri. Je regrette.
Tout comme Jurassic 5, qui je crois étaient passés la même année. Et moi en bonne Indie, open à tout sauf à ce qui n'est pas Indie, et encore moins au Hip Hop, j'avais fuit. Je méritrais qu'on me lapide sur la place publique pour ça, parce que maintenant Jurassic 5 n'est plus, et je l'ai dans le cul, et bien profond.
Pour continuer dans la musique, j'ai un p'tit retour aux sources, j'ai nommé Muse. Je dis aux sources, parce qu'il fut un temps, lointain, j'étais encore jeune et innocente, un peu dépressive aussi (enfin ça c'est toujours un peu d'actualité de temps à autres), et Muse tournait non stop dansma chambre, pendant... allez presque un an. J'étais un peu une psychopate je dois dire, je connaissais toutes les chansons par coeur, toutes les vidéos par coeur, avait toutes les b-sides, tout ça. J'avais même la OOS Box avec tous les maxis. J'me souviens que j'avais raqué 50€ pour ça. Qu'est ce qu'on peut être fétichiste des fois.

Sinon à part la musique, je n'ai plus vraiment de thunes. J'arrive à survivre en mangeant de la soupe et du pain, mais j'vais p'tet bientôt passer au pain sec et à l'eau croupie, parce qu'il va falloir que je paye ma facture de téléphone, qui une fois de plus est astronomique. Bon elle ne battra jamais celle d'août, où j'ai eu le malheur de partir à Berlin, avec mon téléphone, et d'appeler un peu tout le monde pour rien. Je m'en vais de ce pas vous chercher les chiffres exacts, pour vous faire comprendre comment la moitié des thunes que mes parents m'avaient envoyé sont partis... Ouch: £125.77. Versons une petite larme pour les paires de chaussures et fringues que j'aurais pu m'acheter avec ça (on est une fille ou on l'est pas). En parlant de chaussures et fringues, j'ai fait le compte de ma garde robe, et je suis la fière propriétaire d'une dizaine de jupes, et vingtaine de paires de chaussures. Mes deux péchés mignons. Et j'avoue que ce qui me manque le plus dans le fait de ne pas avoir de thunes, c'est pas le chocolat que je ne peux pas me payer, c'est plutot le shopping hardcore, où l'on dépense facile £100 en une heure.

Bref sur ces belles paroles, j'accepte chèques, cash, viremments, chèques cadeaux (valables en Angleterre bien sûr).

Et hopla, une photo de Dave, mon futur daddy:

2625443

Posté par Ludes à 16:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 novembre 2007

don't slow me down if i'm going too fast

a force d'emmaganiser à quel point ma vie est si grandiose comparée aux autres, à quel point leur frustration peut être plus grande que la mienne, toutes ces choses à la con (qu'on se le dise), j'avoue que je craque. une heure et demie à parler a ma meilleure amie, dans le froid, a 8h du mat'. qu'elle m'explique à quel point sa vie pue, à quel point elle se déteste, à quel point elle est malheureuse blah blah. et moi, qui essaie de comparer à mes expériences, parce que pour moi c'est un peu ça, être meilleure amie. c'est pas une sorte de job qu'on décroche après quelques années d'études, où on analyse des cas, des situations, que l'on applique après. mais non, ma famille ne peut pas être aussi pire, mes problèmes capilaires et cutannés ne peuvent pas se comparer a l'exzema (aucune idée de l'orthographe), la pression, la peur du futur, tout ça. non, je suis encore censée être jeune et innocente, profiter de la vie et tout se baratin à la con. ouai nan j'suis désolée (mon expression préférée) j'ai beau afficher ce sourire, ne pleurer que bourrée pour des choses à la con, ou sobre pour un bouquin ou un film, je suis loin de me réveiller le matin, le sourire au lèvre (surtout quand je me fais réveiller par un bouron de la taille d'un moineau qui s'est s'introduit dans ma chambre et s'explose 10 fois contre la fenêtre, que je dois mettre mes lunettes de soleil de star pour affronter la luminosité alors que je suis en pyjamas pour pouvoir le faire jarter!).
bref j'explose et c'est pour ça que j'annonce mon grand retour sur canalblog.
oui j'ai un problème. et c'est que je n'arrive pas a faire par de ce qui ne va pas. je ne montre que la surface emmergée de l'iceberg, le reste je me garde pour moi et le chocolat devant sex and the city, en fumant des clopes dans ma chambre (chose que je ne devrais pas).
en ce moment c'est plutôt méga frustration sexuelle, méga paresse intellectuelle, méga alcoolisme, méga peur de l'année prochaine, méga bouffe (je suis actuellementenceinte de triplée à cause du stir fry chow mein, du brie, des pringles, du scone, des chocolats, des chips, des frites, de la pizza, du snickers et du mars que je me suis engouffrés depuis 5h de l'après midi).
je rentre de deux fêtes consécutives, je ne suis même pas un peu "pompette" (ce que j'aime ce mot), chose qui me fait plutôt méga flippé parce qu'après ce que j'ai bu, je devrais au moins avoir la tête qui tourne quand je me lève brusquement. peut-être que toutes ces conversations, ses pleurs et complaintes sur sa vie si pourrie et son corps si pourri, et blah blah blah.
oui j'explose à fond, je voudrais tout casser dans ma chambre, mais a vrai dire ça demanderai trop de rangement après, et j'ai la flemme. j'ai limite la flemme de vivre. je dors 12h par nuit, mange comme quatre comme si c'était la seule chose qui pourait me faire survivre, et tous ces trucs à la con de jeune fille déprimée.

pfiou ça fait du bien de sortir tout ça.

histoire de changer de sujet, je sui amoureuse de Busta (autant que de Kanye, et non ce n'est pas pour leur physique... en même temps, il faudrait le vouloir hein!).
j'ai regardé les MTV Europe Music Awards, et merde quoi. c'est quoi toute cette folie autour de Tokio Hotel? (maintenant que leur nom apparait dans mon  blog, je vais avoir des gamines de 12 ans, la chatte en feu qui ne veulent qu'une chose: se faire bouffer le minou par le chanteur qui au passage ressemble a tout sauf à un mec).
er Rihana? et Nelly Furtado? et Mika? et toutes les merdes qui ont reçut un award en général...
Justice a encore gagné contre Kanye, et putain, vu les lunettes de Kanye dans la vidéo, il aurait du gagner! les gens ont vraiment des gouts à la con.
non mais TOKIO HOTEL quoi!

je suppose que je devrais peut être aller me coucher, parce qu'il est quand même 8h30 ici...

donc sur ces belles paroles, faites de beaux rêves, ou passez une bonne journée, c'est selon.

05

le gilet... MOUHAHAHA! ouai enfin en même temps, putain Kanye, même en gilet moche tricoté par mamie, il a la classe.

et pour info, oui je suis toujours amoureuse de pharrell.

Posté par Ludes à 09:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]